En Syrie, les forces de sécurité ont ouvert le feu hier à Damas sur des manifestants venus participer à des funérailles. Au même moment, Bachar al-Assad recevait un émissaire chinois venu plaider la fin des violences qui durent bientôt un an.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.