« Toutes les archives de Boulin ont été détruites par le SAC »

Après la mort du ministre, Bernard Fonfrède, l’ancien assistant parlementaire du député suppléant de Robert Boulin, Gérard César (actuel sénateur UMP de Gironde) a reçu l’ordre de faire détruire toutes les archives de Robert Boulin par des hommes du SAC. Dans ces archives transportées depuis Paris par des camionnettes de gendarmerie jusqu’à la ville de Libourne (dont Robert Boulin était le député-maire), se trouvaient de nombreux courriers personnels envoyés par le ministre à des proches, notamment ses amis francs-maçons. Ces courriers, Bernard Fonfrède les a lus avant leur destruction.

Ecoutez Bernard Fonfrède raconter comment s’est déroulée l’opération de destruction des archives de Robert Boulin par le SAC, en novembre 1979 : « Il fallait faire disparaître toute trace qui pouvait laisser penser qu’il ne s’agissait pas d’un suicide » .

Bernard Fonfrède

Robert Boulin
Robert Boulin © Capure écran INA

Tabassé en 2003, après avoir parlé de l’affaire Boulin au micro de France Inter

En 2003, Bernard Fonfrède s’était déjà confié à France Inter.

A l’époque, il nous avait raconté l’opération de destruction des archives, sans nous dévoiler le contenu des courriers, par mesure de précaution. C’était visiblement déjà trop.

Quelques jours après la diffusion de son témoignage sur notre antenne, Bernard Fonfrède est approché par deux individus louches qui lui conseillent d’éviter de parler des archives de Boulin. Le soir même, Bernard Fonfrède est violemment agressé à l’entrée de sa maison. Bilan : un mois d’hôpital avec deux fractures du crâne. Il passe deux jours dans le coma et échappe de peu à la mort.

Ecoutez Bernard Fonfrède raconter les circonstances de son agression.

Bernard Fonfrède

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.