Mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, l'homme d'affaire Ziad Takieddine affirme désormais que l'Élysée lui a confié très récemment des missions à caractère diplomatique. Jusqu'à présent, cela n'était avéré que jusqu'en 2007.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.