Alors qu'il se murmure que la taxation à 75% des très hauts revenus pourrait être adoucie, François Hollande déclare que la réduction des déficits passera par un effort demandé aux Français. Mais qui sera mis à contribution ? Bruce de Galzain

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.