Dans le plan de rigueur discuté hier à l'Assemblée nationale, il y a cette nouvelle taxe sur l'hôtellerie de luxe : il faudra désormais payer 2% de plus sur les chambres au-delà de 200 euros. Les professionnels sont en colère.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.