Allocations familiales
Allocations familiales © IP3; Nice / Sebastien Nogier

Didier Migaud, le Premier président de la Cour des comptes a relancé l'idée de fiscaliser les allocations familiales. Fiscalisées ? Plafonnées ? Conditionnées au revenu ? Les idées fusent et le gouvernement ne s'interdit aucune option.

Le sujet est miné. Tous les Français, parents d'un enfant ou plus touchent des allocations familiales. Pour le moment, aucun gouvernement n'y a touché. Lionel Jospin, Premier ministre entre 1997 et 2002 avait été contraint de reculer. De son côté, Jean-Marc Ayrault compte tailler dans les allocations familiales.

Faut-il les soumettre à l'impôt sur le revenu ? Selon Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes :

Pourquoi pas ? le sujet peut être mis sur la table", dit-il. "On peut considérer que c'est une prestation qui rentre dans les revenus et qui peut d'une certaine façon être fiscalisée.

Selon le Journal du dimanche, le gouvernement pourrait soumettre les allocations familiales à l'impôt ou bien encore les baisser d'un milliard l'an prochain, puis d'un milliard et demi supplémentaire l'année suivante.

Dans ce dernier cas, les allocations seraient plafonnées ou accordées sous conditions de ressources, précise l'hebdomadaire, qui évoque également le gels des retraites, pour qu'elles progressent moins vite que l'inflation.

Les précisions de Véronique Julia

Signe de la détermination du gouvernement à tailler plus globalement dans les dépenses : les lettres de cadrage adressées aux ministres vont partir six semaines plus tôt que les années précédentes.

Pour Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la famille, il est normal que "l'on s'interroge sur l'efficacité de la politique redistributive"

Parmi les autres pistes envisagées pour réduire les dépenses, le gouvernement penserait à un possible gel des dépenses ou une réduction des aides aux entreprises et aux collectivités locales.

Objectif rigueur pour le gouvernement. Les précisions de Marc Fauvelle

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.