Pour Ahmed Aboutaleb, 47 ans, membre du parti travailliste, musulman, « Les immigrés doivent s'intégrer ou partir ». Aux Pays-Bas tout est possible pour eux, dit-il, à condition d'apprendre la langue -le néerlandais- de finir ses études et de respecter les règles du pays.

Lui-même est un fils de travailleur immigré marocain. Après avoir été journaliste de radio il a vite gravi les échelons à Amsterdam pour se retrouver chargé de la diversité au gouvernement. Il est aussi connu avec son ami le maire Cohen d'Amsterdam pour avoir « éteint le feu » après l'assassinat du cinéaste Théo Van Gogh en 2004, poignardé par un intégriste.

Philippe Reltien l’a rencontré quelques jours après sa prise de fonction. Pour lui les immigrés sont un « plus » pour leur nouveau pays, mais ...

Ahmed Aboutaleb, le maire de Rotterdam

Lecture

5 min

Rotterdam 1 (aboutaleb)

### La rage de réussir

Sabrina Boudemagh a 34 ans. Elle est française d'origine algérienne. Son père, mineur dans le nord de la France, était établi à Lhomme-les-Lille.

1ère de sa classe au lycée Faidherbe à Lille, elle se voit refuser du boulot chez un vendeur d’hamburgers. Elle prend alors son sac et décide d’aller tenter sa chance aux Pays-Bas, où l’une de ses copines habite.

Sabrina Boudemagh ne parlait pas un mot de néerlandais à son arrivée, elle a portant réussi à s’intégrer dans la société rotterdamoise. Sabrina est maintenant ingénieur en informatique. Un exemple de réussite après des années de cours du soir, après le travail.

Sabrina Boudemagh vit maintenant dans le cœur moderne de Rotterdam, au nord du pont Erasmus sur la Meuse, qui sépare les quartiers pauvres des quartiers riches.

Elle revient avec Philippe Reltien devant la maison de ses « débuts »...

__

Sabrina Boudemagh (Philippe Reltien)

Lecture

3 min

Rotterdam 2 (sabrina)

170 nationalités et presque autant de communautés

Sabrina Boudemagh a parfaitement intégré les règles locales en matière d'emplois, la flexibilité ne lui fait pas peur puisqu’elle n’a pas de difficultés à trouver su travail. C'est sa quatrième entreprise d'informatique en 11ans. Aujourd'hui, elle parcourt 80 kms matin et soir pour aller au bureau dans sa voiture de fonction.

Si la mixité sociale et culturelle est une réalité dans le monde du travail, ou à l’université, elle regrette qu’il n’en aille pas de même dans la vie de tous les jours.

Sabrina Boudemagh (Philippe Reltien)

Lecture

7 min

Rotterdam 3 (sabrina)

__

De Luneville à Rotterdam

Khaleid est un entraineur de boxe marocain, lui aussi est parti de France pour aller aux Pays-Bas.

Les élèves du cour de boxe thaï de Khaleid
Les élèves du cour de boxe thaï de Khaleid © Christophe Goudin/RF
De Lunéville à Rotterdam pour enseigner la boxe thaï à des jeunes garçons et filles de 8 à 11 ans des quartiers populaires. « Les femmes doivent être respectées » dit-il. Il veut que les enfants prennent confiance en eux en faisant « quelque chose de bien ». _Khaleid (Philippe Reltien)_ [![Lecture](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png)](/sdl-library/library "Lecture")![](/sites/all/themes/fi_player_theme/img/player_fond.png)
2 min

Rotterdam 4 (khaleid)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.