[scald=80609:sdl_editor_representation]DOHA (Reuters) - Les Français Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils se disputeront samedi le titre du tournoi de Doha, après avoir accédé en finale aux dépens de deux anciens numéros un mondiaux, le premier grâce au forfait de Roger Federer, le second en battant Rafael Nadal.

Si Tsonga a profité vendredi du retrait du Suisse, touché au dos et préférant se préserver en vue de la première levée du Grand Chelem, l'Open d'Australie, qui débute dans dix jours, Monfils a bel et bien battu l'Espagnol sur le court, sur le score de 6-3 6-4 en une heure 35.

Les retrouvailles attendues entre Tsonga et son "meilleur ennemi" de la saison 2011 n'auront finalement pas lieu, le Suisse ayant préféré préservé son organisme de trentenaire.

"Je me suis fait mal au dos lors de mon deuxième tour (mercredi-NDLR)", a expliqué à la presse l'ancien numéro un mondial, tout en précisant qu'il avait pris cette décision en vue de l'Open d'Australie qui approche (16-29 janvier).

"Je ne pense pas que c'est le moment de prendre un risque. Pour l'Australie, je suis optimiste", a poursuivi le Suisse. "Avec du repos et un traitement adéquat, cela devrait aller mieux dans les prochains jours (...) avec de la chance, je serai à 100% en milieu de semaine prochaine", a ajouté Roger Federer.

Depuis le début de sa carrière, ce n'est que la deuxième fois que le Suisse déclare forfait en cours de tournoi.

Jo-Wilfried Tsonga, battu par Roger Federer en finale des deux derniers tournois de la saison 2011, au Masters 1000 de Paris-Bercy et aux Masters de Londres, n'a pas caché sa déception après ce rendez-vous manqué.

"C'est vraiment triste (...) C'était bien pour moi de jouer contre lui, pour voir à quel niveau je me situe et dans quel état de forme je me trouve en ce début de saison", a-t-il dit à la presse.

"Je ne sais pas si c'est un avantage ou un inconvénient d'avoir un jour de repos car j'ai envie de jouer. J'ai besoin de passer du temps sur le court pour me sentir mieux pour la semaine prochaine", a ajouté le Français.

Faute de confrontation avec son "meilleur ennemi", il retrouvera l'un de ses meilleurs copains pour tenter de décrocher le titre au Qatar: Gaël Monfils.

Après un début de tournoi poussif, le Parisien a repris du poil de la bête et a achevé vendredi un animal blessé, Rafael Nadal, toujours en délicatesse avec son épaule gauche.

Après un premier set rondement mené, Gaël Monfils a laissé Nadal se détacher 3-0 dans le deuxième set mais il est parvenu à revenir au score pour finalement l'emporter.

Matt Smith, Olivier Guillemain et Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.