En marge du sommet du G20, le Premier ministre britannique David Cameron a mis en doute la pertinence des hausses d'impôts envisagées en France. Le ministre du travail Michel Sapin lui a vertement répliqué.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.