tessa worley championne du monde de géant à schladming
tessa worley championne du monde de géant à schladming © reuters

Tessa Worley a survolé le slalom géant des championnats du monde de ski de Schladming. Elle est championne du monde de slalom géant et donne à la France sa deuxième médaille d'or après celle de Marion Rolland en descente, dimanche.

Sous un ciel bleu, munie de son dossard numéro un, la Française réalise le meilleur temps dans chacune des deux manches et devance finalement d'une seconde et 12 centièmes la Slovène Tina Maze, première au classement général de la Coupe du monde et à celui du géant cette saison, mais aussi championne du monde du Super-G et médaille d'argent du super-combiné à Schladming.

"La piste était vraiment dure et difficile. J'étais confiante parce que je sais que je skie vraiment bien sur les pistes difficiles", a dit Tessa Worley.

La joie de la championne du monde, au pied des pistes

Il y a deux ans cette jeune femme de mère française et père néo-zélandais avait décroché le bronze. En progrès, pourra-t-on lire sur son bulletin.

"L'équipe de France se comporte si bien que ça m'a donné beaucoup d'élan et cette foule immense a crée une belle ambiance", a ajouté la sportive de 23 ans.

Et justement, Franck Ballanger, c'est tout le ski français qui exulte

L'Autrichienne Anna Fenninger a pris la troisième place à 1"18. Sa compatriote Kathrin Zettel est restée au pied du podium. Sur la piste verglacée de la Planai, Tessa Worley, qui n'avait pas encore remporté de victoire cette saison, est devenue la première Française championne du monde de géant depuis Carole Merle en 1993 à Morioka, au Japon.

"Rien contre l'argent"

Médaillée de bronze à Garmisch-Partenkirchen, il y a deux ans, la Française a pris un avantage décisif dès la première manche où elle a devancé Tina Maze de plus d'une seconde. "Je n'avais aucune sensation. C'était un peu comme un cauchemar. J'étais incapable de trouver la bonne ligne et mon corps était fatigué. Mes muscles me faisaient très mal", a déclaré la Slovène. Tina Maze s'est reprise sur le second tracé mais la Française a tenu bon et l'a à nouveau devancée de trois centièmes.

"J'ai eu de la chance de trouver de l'énergie positive entre les deux manches et la détermination dont j'avais besoin", a-t-elle dit. "J'ai réussi à me décontracter sur la dernière partie du parcours et je n'ai rien contre la médaille d'argent." Les épreuves féminines des championnats du monde s'achèveront samedi avec le slalom.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.