Rama X, roi de Thaïlande à la personnalité détonante, fête aujourd'hui ses 67 ans. Il est devenu roi il y a quelques mois, deux ans après la mort de son père, qui aura régné plus de 70 ans sur le pays d'Asie du Sud-Est. Depuis 2017, le 28 juillet est un jour férié dans le pays, pour rendre hommage à Rama X.

A 66 ans, Maha Vajiralongkorn sera couronné samedi roi de Thaïlande et deviendra Rama X. Sa photo est affichée dans tout Bangkok. Sur le trône depuis deux ans, il a surtout vécu en Bavière.
A 66 ans, Maha Vajiralongkorn sera couronné samedi roi de Thaïlande et deviendra Rama X. Sa photo est affichée dans tout Bangkok. Sur le trône depuis deux ans, il a surtout vécu en Bavière. © Radio France / Thibaut Cavaillès

Le roi Rama X, fête aujourd'hui ses 67 ans. Il a été couronné deux ans après la mort de son père, monarque ayant régné plus de 70 ans. Depuis des années, le prince collectionne les frasques. Pour autant, les Thaïlandais ne veulent le juger que sur ses actes, en tant que roi.

Après tout, lorsque l’on est le prince héritier de la couronne thaïlandaise, pourquoi se priver ? Selon des fuites que l’on doit à Wikileaks, reprenant des messages d’un ancien ambassadeur américain en Thaïlande, un jour, fort attristé par la disparition de son caniche nain adoré, Maha Vajiralongkorn, fils du roi de Thaïlande Rama IX, décida d’élever Foo Foo au grade de maréchal de l’armée de l’air. Dans un pays qui, depuis qu’il est devenu une monarchie parlementaire en 1932, a connu pas moins de douze coups d’états militaires, on laisse les généraux juger du bon goût de la décision du prince héritier.

Voici donc Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun, aujourd’hui âgé de 67 ans, devenu il y a deux ans le dixième roi de Thaïlande, et à ce titre désormais appelé Rama X. Non pas que son nom fût trop long pour être apposé sur les décrets royaux, mais parce que Rama est l’appellation royale choisie par la dynastie Chakri, régnant sur l’ancien Siam depuis 1782.

Le roi Rama X en photo devant l’un des sanctuaires de Bangkok.
Le roi Rama X en photo devant l’un des sanctuaires de Bangkok. © Radio France / Thibaut Cavaillès

Faste et réjouissances pour une cérémonie qui ont duré trois jours

Vendredi, un peu plus de deux ans après la mort de son père et son accession au trône, Rama X sera couronné dans une cérémonie qui va durer trois jours et dont les répétitions, dimanche 28 avril, ont confirmé que le faste sera au rendez-vous. Dans la capitale, déjà depuis plusieurs jours les photos grandeur nature du roi, enchâssées dans des cadres aux ornements dorés, ont été posées devant les bâtiments officiels, les banques ou les hôtels.

Une fête qui, au-delà de répondre à la tradition royale, aura pour ambition de resserrer les liens entre le monarque et son peuple, lui donner une image un peu plus royale que celle qu’il s’est forgé. 

Car si Rama IX, qui régna un peu plus de 70 ans, a été et est toujours très respecté, son fils est lui plus habitué aux tabloïds étrangers qu’à l’équivalent thaïlandais du magazine Point de vue. Il suffit de taper son nom (celui de roi, pas de naissance) dans un moteur de recherche pour voir qu’il détonne avec l’image que l’on peut se faire d’un monarque. 

Les femmes, les caniches, les bolides et les avions de ligne

Il y a par exemple cette photo de lui, publiée en juillet 2016 par le journal allemand Bild, sur laquelle on le voit de dos salué par ce qui pourrait être un commandant de bord alors qu’il n’est vêtu que d’un "crop top", sorte de débardeur, disons un "string de poitrine" pour homme, laissant par ailleurs apparaître un immense tatouage recouvrant son dos. C’était, selon Bild, sur le tarmac de l’aéroport de Munich, un aéroport qu’il connaît bien, la Bavière étant son lieu de résidence habituelle, loin des contraintes princières qu’il n’appréciait déjà pas.

Il y a aussi cette vidéo qui aurait été filmée en 2014 et sur laquelle on le voit aux côtés de son épouse d’alors. Devant des serviteurs du Palais royal, la princesse Srirasmi chante "Happy Birthday" au fameux caniche Foo Foo vêtue… d’un simple string (placé là où il faut celui-là). Un style de vie qui tranche radicalement avec celui de son père, Bhumibol Adulyadej, bien plus sobre

Maha Vajiralongkorn, qui a fait ses humanités en Grande-Bretagne et des études militaires en Australie, est un père aux nombreux enfants,  pour la plupart non reconnus. Il semble davantage tourné vers l’alcool, les femmes, qu’elles soient ses épouses – il vient d’annoncer, à la surprise générale, s’être marié en toute discrétion une quatrième fois, à trois jours de son couronnement – ou ses maîtresses, qu’aux activités de roi. Il a également une passion pour les voitures de sport et les avions, au point de parfois piloter des Boeing 737 de ligne de la compagnie Thaïlandaise entre Munich et Bangkok. Certaines rumeurs le disent également atteint du sida.

Sur les photos, le roi apparaît seul car divorcé. Mais ce mercredi 1er mai, il annoncé qu’il s’était marié en toute discrétion avec la femme qui partageait sa vie depuis quelques années
Sur les photos, le roi apparaît seul car divorcé. Mais ce mercredi 1er mai, il annoncé qu’il s’était marié en toute discrétion avec la femme qui partageait sa vie depuis quelques années © Radio France / Thibaut Cavaillès

Autant d’éléments qui en font l’opposé radical de son père, aux traits et habitudes beaucoup plus austères.

69 millions de sujets et 60 milliards de dollars

En 1987, à la question d’un journaliste lui demandant s’il ne pensait pas être le mouton noir de la famille royale, ce grand échalas au visage fin répondait ainsi : 

Parfois, cela a du bon d’être le mouton noir. Cela peut aider certains moutons qui ne sont pas blancs eux non plus à le devenir.

S’il peut faire sourire par son mode de vie, Rama X n’est pas pour autant un roi inoffensif, voué à inaugurer les chrysanthèmes. Depuis son arrivée au trône, il a pris plusieurs mesures prouvant que même s’il ne semblait pas motivé par la mission royale, il a décidé de s’en emparer sérieusement. 

D’abord, il a multiplié par quatre le nombre de policiers d’élite dédiés à sa sécurité. Ensuite, il a fait amender plusieurs articles d’un projet de loi constitutionnelle, s’arrogeant ainsi plus de pouvoir. Un premier ajout lui permet désormais d’éviter que le parlement ou un ministre ne contre-signe une décision royale. Cette mesure lui donne ainsi un droit de véto ou celui de dissoudre l’assemblée. Un autre retire à quiconque le droit de signer des décisions en son nom, comme c’était le cas auparavant en cas de non présence dans le pays.

Enfin, un amendement lui a permis d’être le seul à avoir la main sur les opérations du Bureau des propriétés de la couronne, instance qui gère les biens immobiliers royaux, ou les placements dans des sociétés, des banques… Ces différents secteurs qui font que la famille royale est assise sur une fortune estimée entre 30 milliards et 60 milliards de dollars selon les sources. 

À l’avant veille du couronnement du roi Rama X, les abords du Palais royal sont nettoyés et fleuris. Il est midi, la température atteint déjà 38 degrés.
À l’avant veille du couronnement du roi Rama X, les abords du Palais royal sont nettoyés et fleuris. Il est midi, la température atteint déjà 38 degrés. © Radio France / Thibaut Cavaillès

Fini donc les facéties. Désormais, il doit régner sur 69 millions de sujets et faire en sorte de les séduire. Il part avec un avantage certain : tous les rois thaïlandais sont considérés comme des demi-dieux. Par exemple, le 28 juillet, est une date importante du calendrier thaïlandais puisqu’elle célèbre la naissance de Vajiralongkorn. Depuis 2017 cette date est devenue un jour férié dans le pays.

Dans les rues de Bangkok, il est impossible de récolter le moindre témoignage critique. Parce que le crime de lèse majesté est redouté, certes, mais aussi parce que les Thaïlandais se sentent protégés et aimés par la famille royale et préfèrent juger sur les actes que sur des rumeurs autour de la vie privée du monarque. 

Ainsi, Kitissa, 29 ans, qui vit des courses taxi sur son scooter nous confie ne pas "se soucier de ce que disent les étrangers. Là, c’est le couronnement, nous verrons ensuite".

La monarchie est une structure forte en Thaïlande, c’est l’une des plus vieilles qui soit. Et nous voulons la garder pour toujours !

Au niveau politique, Rama X joue un rôle prépondérant. Il est proche de la junte au pouvoir qui promet le retour à la paix dans ce pays divisé entre les familles bourgeoises, citadines et celles rurales.

Un statut bien pratique de demi-dieu

Officiellement la famille royale ne doit pas se mêler des affaires politiques. La sœur de Rama X, Ubolratana, aurait dû le savoir, elle qui, en début d’année, avant les élections législatives, annonçait sa candidature au poste de Première ministre sous les couleurs d’un parti d’opposition. Une première dans l’histoire de la famille royale. 

L’annonce agita un temps le pays avant d’être vite glissée sous le tapis par un rappel du Roi diffusé sur les chaînes de télévision du pays : "L’entrée en politique de quelque façon que ce soit, d’un membre de haut rang de la famille royale, est considéré comme un acte allant à l’encontre des traditions, des coutumes et de la culture de la nation, et à ce titre extrêmement inapproprié". Rentrez-dans les rangs !

Dans un pays où le crime de lèse-majesté est sévèrement puni, il n’est jamais trop prudent de montrer que l’on aime le roi. Ici des membres de l’équipe chargée de la logistique du défilé militaire
Dans un pays où le crime de lèse-majesté est sévèrement puni, il n’est jamais trop prudent de montrer que l’on aime le roi. Ici des membres de l’équipe chargée de la logistique du défilé militaire © Radio France / Thibaut Cavaillès

Pour autant l’influence du roi est présente dans toutes les administrations thaïlandaises. Quant à son statut de demi-dieu, il empêche l’opposition politique de s’attaquer à lui. Protégée par l’article 112 du code pénal, considéré comme une atteinte à la liberté d’expression, la famille royale est intouchable. L’article punit tout crime de lèse-majesté d’une peine pouvant aller jusqu’à 15 ans d’emprisonnement. 

Ainsi, nombreux sont les Thaïlandais qui ont pu avoir des ennuis pour un simple blague sur Internet alors que d’autres sont sous les verrous pour plusieurs années. Interdit donc de se moquer, même gentiment, de feu Foo Foo le caniche maréchal.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.