Le Conseil constitutionnel a abrogé la loi sur le harcèlement sexuel. Thalia Breton est porte-parole de l'association "Osez le féminisme" et elle dénonce une justice qui abandonne les victimes. Elle répond aux questions de Claire Servajean

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.