[scald=66793:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Thierry Gaubert, un ancien proche de Nicolas Sarkozy mis en cause dans l'affaire Karachi, a été mis en examen mardi pour subornation de témoin, a-t-on appris de source judiciaire.

Il est soupçonné d'avoir fait pression sur son ex-femme, Hélène de Yougoslavie, avant qu'elle ne soit entendue par les enquêteurs sur le volet financier de l'attentat anti-français de Karachi en 2002.

L'enregistrement d'une conversation avait été remis aux enquêteurs.

Conseiller de Nicolas Sarkozy quand il était ministre du Budget (1993-1995), Thierry Gaubert a été mis en examen le 21 septembre pour "recel d'abus de biens sociaux" dans l'enquête sur un éventuel financement illicite de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Nicolas Bazire, un proche de l'ancien Premier ministre et de Nicolas Sarkozy, avait été mis en examen le lendemain pour les mêmes faits.

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, lui aussi mis en examen pour abus de biens sociaux, a exhorté la justice à élargir la procédure à une nouvelle piste sur des réseaux présentés comme proches de l'ancien président Jacques Chirac.

Les juges enquêteurs Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire ont depuis demandé au parquet un réquisitoire dit "supplétif" pour abus de biens sociaux.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.