L'écrivain Denis Tillinac lance un appel à Marine le Pen. Dans une lettre ouverte à la présidente du Front National que publie le Figaro aujourd'hui, il lui avoue sa perplexité face à l'attitude consistant à renvoyer Nicolas Sarkozy et François Hollande dos à dos. Il lui explique qu'elle aurait tout intérêt à soutenir même implicitement le président candidat dans la mesure où, dit-il, il a ouvert des yeux, aéré des neurones et libéré des mots. Et Denis Tillinac d'ajouter : "la droite vous en saurait gré, dès les législatives et au delà".Denis Tillinac interrogé par Nasser Madji

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.