La lutte continue
La lutte continue © Radio France

Des photos magnifiques, un livre bien édité avec une belle place faite à l’image et, pour chaque voyage, le récit de ce belgo- américain, Tintin chez les communistes…

Tomas Van Houtryve a passé 7 annnées à essayer de rendre compte de la capacité du communisme à survivre dans 7 pays, le Népal, la Corée du Nord, Cuba, le Vietnam, le Laos, la Moldavie, la Chine. Le communisme, en soi, n’est pas particulièrement un sujet photographique, c’est une idéologie, mais une idéologie mise en pratique par un pouvoir et vécue souvent durement par celles et ceux qui sont soumis à cette autorité.

Comme Tomas Van Houtryve est photoreporter, il a tenté de montrer la manière dont les gens vivent la politique qui leur est imposée. 7 pays communistes et 7 manières de vivre pas toujours communes.

Regardez les pages consacrées à la Moldavie coincée entre l’Ukraine, la Roumanie, la Bulgarie. On croirait que le temps s’est figé dans les années 50. Toute l’imagerie de l’ex-Urss se retrouve dans la vingtaine de photos prises par Van Houtryve : des gens pauvres, le regard triste. Les ouvrières portent un fichu sur la tête, les militaires ont l’air peu motivés. On se dit que le communisme, ici, n’a pas permis à la société d’évoluer au même rythme que le reste du monde.

Van Houtryve s’attache aux gens, montrent leur quotidien, leur univers professionnel ou privé. Derrière eux, apparaissent des symboles. Au Népal, au sommet d’un arbre planté au milieu d’un superbe paysage montagneux, un homme accroche un drapeau qui semble un peu ridicule dans ce décor. Une certaine idée de l'absurde. A Cuba, les visages de Marx et Lénine sont dressés au milieu d’un stade vide. Au Laos, dans les bras d’une mère soldat en treillis, un petit garçon pleure.

« La lutte continue » (c’est le titre de ce livre à visage humain, comme on dit) confronte la mise en pratique d’une idéologie et sa répercussion sur des vies.

Si dans certains pays, l’économie est florissante, au Vietnam et en Chine, les visages sont peut-être plus souriants mais dans « ces deux pays autoritaires et non totalitaires », affirme le photographe, « la liberté d’expression est la même que dans les pays frères : inexistante, avec un parti unique et une absence de liberté de la presse ».

la luette continue
la luette continue © Radio France

Tomas Van Houtryve, « la lutte continue », éditions Intervalles, 30 euros.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.