Les pluies diluviennes ont transformé le campus universitaire de la Garde en piège pour deux étudiants, happés par une canalisation. La première s'est noyée, l'étudiant qui voulait lui porter secours est toujours porté disparu. Olivier Martocq.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.