En mer du Nord, la gigantesque fuite de gaz qui s'est déclarée sur une plateforme pétrolière exploitée par le groupe Total se poursuit. Ce n'est bon ni pour l'environnement, ni pour les comptes de la première entreprise française du CAC 40. Les investisseurs ne s'y sont pas trompés d'ailleurs car à la Bourse de Paris, l'action Total était toujours en baisse ce matin. Sur place, la plateforme a été évacuée bien sûr et pour l'instant personne ne sait combien de temps tout cela va durer. Les précisions à Londres de Eric Albert

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.