Malgré une battue qui a réuni quelques 500 volontaires, aucune trace de Bruno, jeune trisomique disparu depuis le 18 décembre dans l'Oise, n'a été retrouvée.

Sébastien Sabiron était sur place pour France Inter

Vêtus de gilets fluos, répondant à un appel lancé sur le réseau social Facebook, plus de 500 personnes se sont rassemblées autour de Primpez, dans l'Oise, là où Bruno a été vu pour la dernière fois. Douze jours après sa disparition, cet adolescent trisomique est toujours introuvable. Cette battue spontanée a été encadrée par les gendarmes, une trentaine de militaires mobilisés pour l'occasion.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.