[scald=21061:sdl_editor_representation]par Gilles le Roc'h

CHÂTEAUROUX (Reuters) - L'Angleterre a vécu une journée de contraste vendredi dans la septième étape du Tour de France, gagnée au sprint par Mark Cavendish mais fatale à Bradley Wiggins, victime d'une chute et contraint à l'abandon.

Au terme des 218 km entre Le Mans et Châteauroux, le coureur de HTC-Highroad a devancé dans l'ordre l'Italien Alessandro Petacchi (Lampre-ISD) et l'Allemand Andre Greipel (Omega Pharma-Lotto).

Dans cette étape plane et animée jusqu'à 13 km de l'arrivée par une échappée de quatre coureurs, le Belge Gianni Meersman (FDJ), les Français Yannick Talabardon (Saur-Sojasun) et Mickael Delage (FDJ) et l'Espagnol Pablo Urtasun (Euskaltel), le fait du jour a été constitué par une chute massive à 40 kilomètres de l'arrivée.

Cette chute a coupé en deux le peloton lancé à vive allure et jeté à terre une dizaine de coureurs. Bradley Wiggins, victime d'une fracture de la clavicule gauche, tout comme le Français Remi Pauriol (FDJ) ont été contraints à l'abandon.

Pour Wiggins, c'est un rêve qui s'effondre, celui d'accéder pour la première fois au podium du Tour, après avoir gagné le Critérium du Dauphiné en juin.

Ont également été pris dans cette chute les Américains Christopher Horner et Levi Leipheimer, les deux leaders d'une équipe RadioShack au supplice depuis trois jours après avoir perdu l'un de ses quatre leaders Janez Brajkovic sur la route du Cap Fréhel.

BOONEN AUSSI ABANDONNE

Horner et Leipheimer, de même que le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin-Cervélo), septième du Tour de France 2010, le Tchèque Roman Kreuziger (Astana), le principal lieutenant d'Alexandre Vinokourov, ont franchi la ligne d'arrivée avec un retard de 3'06".

Auparavant, l'ancien champion du monde Tom Boonen (Quick Step) avait abandonné, souffrant trop des séquelles d'une chute survenue il y a deux jours.

Le sprint, maîtrisé de main de maître par l'équipe HTC-Highroad, a permis à Mark Cavendish de s'imposer une deuxième fois dans le Tour 2011 en un lieu, Châteauroux, où il avait remporté sa première victoire d'étape en 2008.

"J'avais à coeur de gagner de nouveau à Châteauroux, et j'y suis parvenu grâce au travail de mes équipiers, a déclaré Cavendish. C'est extraordinaire de gagner de nouveau dans le Tour de France qui est celle que je préfère. Toutes les autres courses me semblent secondaires."

Le Norvégien Thor Hushovd (Garmin-Cervélo), septième de l'étape, conserve son maillot jaune tandis que l'Espagnol Jose-Joaquin Rojas (Movistar) retrouve le maillot vert du classement par points. Robert Gesink (Rabobank) endosse le maillot blanc de meilleur jeune.

Édité par Pascal Liétout

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.