Après 5 jours d'émeutes qui ont fait près de 40 morts, policiers et manifestants ont conclu une trêve. Le Conseil suprême des forces armées a même présenté ses excuses.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.