Il règne ce matin un calme relatif dans la ville où tout doit être remis en état de marche. Pour les habitants, la priorité désormais c’est de trouver de l'eau, de la nourriture, des médicaments. Ahmed, un habitant de Tripoli, interrogé par Vanessa Descoureaux

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.