Les chanteuses russes de "Pussy Riot" avait fait un happening dans une cathédrale de Moscou. Un procureur russe a requis ce matin trois ans de camp pour les trois jeunes femmes. Elle font maintenant l'objet d'une campagne internationale. Caroline Larson.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.