trois femmes kurdes assassinées à paris
trois femmes kurdes assassinées à paris © reuters

Trois femmes kurdes d'origine turque ont été retrouvées mortes dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris, dans l'enceinte du Centre d'information du Kurdistan, a-t-on appris de source policière.

Le ministre de l'Intérieur, qui s'est rendu sur place, a déclaré que les victimes avaient "sans doute été exécutées".

Trois douilles ont été retrouvées au sol dans les locaux, situés 147 rue Lafayette dans le Xe arrondissement de la capitale.

Rassemblement pro-kurde devant l'immeuble

"Les brigades de l'anti-terrorisme et de l'anti-criminalité sont mobilisées pour faire toute la lumière sur cet acte tout à fait insupportable", a déclaré Manuel Valls en sortant du bâtiment.

"Je suis venu exprimer ma compassion à l'égard des proches de ces trois femmes", a-t-il ajouté.

Une centaine de Kurdes se sont rassemblés sous la surveillance des forces de l'ordre devant l'immeuble, scandant des slogans favorables au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et brandissant pour certains des drapeaux à l'effigie du dirigeant kurde Abdullah Öcalan emprisonné en Turquie.

Les corps ont été découverts à 01h45 (00h45 GMT). Les trois femmes étaient liées à la cause kurde : l'une des victimes était "l'une des fondatrices du PKK" (Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie), selon la Fédération des associations kurdes de France.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.