Zainab, la fillette de sept ans grièvement blessée, a quitté l’hôpital de Grenoble et est rentrée en Grande Bretagne. Le 5 septembre dernier elle avait été laissée pour morte par le ou les auteurs du massacre. Son témoignage est très attendu par les enquêteurs puisqu’elle est la seule à pouvoir donner des explications sur la fusillade qui a coûté la vie à ses parents, sa grand-mère et un cycliste savoyard. Hier des informations ont filtré laissant entendre que Zainab avait parlé aux enquêteurs, informations démenties dans la soirée.Richard Vivion

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.