Trop tôt pour dire s'il s'agit d'un acte antisémite. Le premier ministre israélien Benjamin Nethanyaou condamne en tout cas un "meurtre méprisable".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.