."Nous ne devons pas céder à la terreur" a déclaré le chef de l'Etat, qui a annoncé qu'une minute de silence "à la memoire de ces enfants martyrisés" sera observée dans toutes les écoles de France demain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.