Le général Seriati, ancien chef de la sécurité de Ben Ali et une trentaine de proches du président déchu comparaissaient aujourd'hui à Tunis. La justice est donc passée et pour l'instant les juges n'ont pas prononcé de peines très lourdes.

A Tunis, David Thompson

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.