Alors qu'Anne Lauvergeon ancienne patronne d'Areva a été reçue pendant une heure à l'Elysée, l'annonce de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim provoque la colère d'une vingtaine de directeurs d'autres centrales.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.