L'Union des étudiants juifs de France se battaient pour faire interdire par le réseau twitter, les messages antisémites qui sévissaient. Ils ont eu gain de cause : Twitter a accepté leur retrait mais il n'ira pas jusqu'à désigner les auteurs. Emmanuel Leclère.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.