La semaine dernière, le typhon Bolaven a balayé le sud du Japon. Que se serait-il passé s'il s'était approché de la centrale de Fukushima, où des barres radioactives restent entreposées ? Éléments de réponse avec Roland Desbordes, président de la CRIRAD. Angélique Bouin.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.