L'appel de Timochenko, l'ancienne Première ministre d'Ukraine, a été rejeté vendredi 23 décembre par la justice de son pays, suscitant le mécontentement des États-Unis et de l'Union européenne. Elle a été condamnée en octobre à sept ans de prison.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.