PARIS (Reuters) - Un légionnaire du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse) a trouvé la mort lors d'une mission de protection d'un convoi logistique au profit de l'armée nationale afghane, en vallée de Kapisa, annonce lundi l'Elysée.

La victime, mortellement touchée par un tir insurgé à quelques kilomètres au nord de Tagab, est le 76e militaire français tué en Afghanistan depuis 2001.

"Grièvement blessé, il a été transporté vers Tagab, puis Kaboul par hélicoptère. Mais il est malheureusement décédé des suites de ses blessures", a déclaré le porte-parole de l'état-major français des armées, le colonel Thierry Burkhard.

Un autre soldat français a été blessé plus tôt dans la journée lors de cette même opération.

La France compte quelque 3.800 soldats sur le terrain afghan. Environ 200 militaires devraient être rapatriés d'ici la mi-décembre.

Yann Le Guernigou et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.