L'affaire Cahuzac va de rebondissement en rebondissement. Le ministre délégué au Budget fait face à plusieurs fronts depuis quelques mois. D'abord son divorce compliqué, qui a entraîné des filatures de ses activités. Mais aussi son affrontement de longue date avec l'ancien maire de Villeneuve-sur-Lot, Michel Gonelle.

Et justement, il semblerait que ce dernier soit le fameux corbeau évoqué par Mediapart, c'est le site d'informations lui-même qui l'affirme : oui, l'opposant politique est bien à l'origine du fameux enregistrement sur répondeur téléphonique. On y entend une voix, attribuée par Mediapart à Jérôme Cahuzac, évoquer un compte en Suisse.

Pour Fabrice Arfi, le journaliste de Mediapart qui mène cette enquête, Michel Gonelle est un témoin crédible.

L'enregistrement date de l'année 2000, juste avant que Jérôme Cahuzac ne ravisse la mairie de Villeneuve à Michel Gonelle.

Explications de Sara Ghibaudo.

De son côté, Jérôme Cahuzac a déposé hier une deuxième plainte en diffamation contre le site. Une plainte déposée cette fois avec constitution de partie civile, une procédure permise à tout particulier et qui entraîne automatiquement la nomination d'un juge sans que celui-ci n'enquête jusqu'à l'audience.

La première plainte était passée par le Ministère de la Justice, procédure réservée aux membres du gouvernement.

Mediapart affirme toujours que Jérôme Cahuzac a détenu un compte bancaire caché chez UBS en Suisse, clôturé en 2010.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.