Un homme a été blessé par balles lundi matin dans le hall d'entrée du quotidien Libération à Paris. Des coups de feu ont été ensuite tirés devant l'une des tours de la Société Générale à la Défense. Les enquêteurs lancent un appel à témoins.

► ► ► EN DIRECT | Chasse à l'homme dans Paris

Fabrice Rousselot, le directeur de la rédaction de Libération est l'invité du journal de 18h d'Estelle Schmidt. Selon lui, le photographe blessé est toujours dans un état critique.

Le photographe est toujours en réanimation, c'est toujours dangereux.

Traque du tireur a Liberation
Traque du tireur a Liberation © Radio France / Julien MUGUET

Les enquêteurs ont décidé de rendre publiques les images de vidéosurveillance de l'homme soupçonné d'avoir sorti une arme vendredi à BFMTV et d'avoir grièvement blessé un assistant photographe à Libération lundi.

Les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne recherchent "un homme de type européen âgé de 35 à 45 ans, d'une taille d'1m70 à 1m80 aux cheveux poivre et sel avec, s'il en est toujours porteur, une barbe de deux ou trois jours", susceptible d'avoir porté une "veste trois-quarts kaki", "un pull vert et une doudoune portée sans manches", ainsi que des basket vertes à semelles blanches.

Un numéro vert (0800 00 27 08) et une adresse mail (pppj-appelatemoins@interieur.gouv.fr) ont été ouverts.

Libération : des coups de feu et un blessé

Un homme a ouvert le feu dans les locaux de Libération ce matin
Un homme a ouvert le feu dans les locaux de Libération ce matin © IP3 PRESS/MAXPPP

Un homme est entré dans le hall du siège du journal ce matin, peu avant 10h15. Il été armé d'un fusil de chasse. Il a ouvert le feu à deux reprises.

Selon Libération, le blessé est l'assistant d'un photographe venu pour une séance photo pour le magazine Next. La victime, âgée de 27 ans, a été atteinte au thorax et à l'abdomen. Son pronostic vital est engagé.

A ECOUTER > Le reportage au siège de Libération d'Antoine Giniaux dans le journal de 13h de Claire Servajean

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls et le maire de Paris, Bertrand Delanoë, se sont rendus dans les locaux du journal en fin de matinée. Selon Manuel Valls :

Il ne faut jamais minimiser la réalité d'un acte odieux de ce type qui avait pour but de blesser, sans doute de tuer et de frapper les esprits.

Coups de feu à la Défense

coups de feu devant une tour de la société générale à la défense
coups de feu devant une tour de la société générale à la défense © reuters

Un peu avant 12h30, des coups de feu ont été tirés devant l'une des tours de la Société Générale à la Défense, près de Paris, sans faire de blessé. La Société Générale confirme qu'un homme seul a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours SG. Il n'y a pas de blessé.

Trois cartouches de fusil de chasse ont été retrouvées sur les lieux. Selon une source policière, le signalement du tireur correspondrait à celui de l'homme qui a blessé ce matin l'assistant d'un photographe dans le hall du quotidien Libération.

Un homme pris en otage

Un homme a déclaré à la police avoir été pris en otage dans sa voiture à la Défense, quelques minutes après la fusillade. Il a été contraint de conduire son agresseur près des Champs-Elysées, avant d'être relâché. Selon une source policière, le signalement du tireur correspondrait à celui de l'homme qui a blessé un peu plus tôt l'assistant d'un photographe dans le hall du quotidien Libération. La police est présente sur les Champs Elysées et contrôle les voitures.

Le même individu que l'homme armé devant BFMTV ?

Ces coups de feu intervienne quelques jours après l'irruption d'un homme armé dans les locaux parisiens de la chaîne de télévision en continu BFMTV. Vendredi matin, un homme armé a menacé l'un des rédacteurs en chef de la chaîne en lui lançant, après avoir éjecté deux cartouches de son fusil à pompe: "La prochaine fois je ne vous raterai pas ".

Selon des sources policières, les images du tireur de Libération correspondent à celles du tireur de BFMTV.

La traque du tireur
La traque du tireur © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.