combats contre les djihadistes à gao
combats contre les djihadistes à gao © reuters

Un attentat à la voiture piégée visant des rebelles touareg et des civils a été commis ce matin à Inhalil, près de Tessalit, dans le nord-est du Mali. Le bilan fait état d'au moins cinq morts dont deux kamikazes.

Il était 6h ce matin à Inhalil, quand deux véhicules kamikazes ont explosé. Etaient visés des civils et des combattants du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg). "Il y a eu trois morts, et plusieurs blessés dans les rangs du MNLA et parmi les civils", selon une source sécuritaire malienne. L'information a été confirmée par le MNLA à Ouagadougou.

Une vingtaine d'islamistes tués hier

Par ailleurs, entre quinze et vingt islamistes ont été tués dans des combats hier. Deux soldats français ont été "très légèrement blessés", ainsi que "quatre soldats maliens". Bilan effectué par l'état-major de l'armée française, qui précise : "un élément du génie est intervenu afin de neutraliser des charges explosives". C'est au cours de cette action que les deux soldats français ont été blessés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.