[scald=67869:sdl_editor_representation]LYON (Reuters) - Un buraliste installé à Bron, en banlieue lyonnaise, a été grièvement blessé par balle vendredi lors de l'attaque à main armé de son bureau de tabac qui a été rapidement suivie par l'arrestation des deux malfrats présumés.

Alors qu'il refusait de céder aux deux hommes cagoulés qui venaient de faire irruption dans son commerce et qu'il cherchait à se défendre avec une bombe lacrymogène, l'homme a été blessé par un tir à l'abdomen. Il a été opéré et ses jours ne sont pas en danger.

Les deux malfaiteurs ont pris la fuite à pied, les mains vides.

"L'un d'eux a été identifié par un témoin", indiquent les services de police, ce qui a permis l'interpellation des deux hommes à leur domicile.

"Six personnes, dont deux femmes, ont été interpellés dans cet appartement", indique encore la source policière.

Les deux hommes, des frères de 25 et 27 ans habitant dans un immeuble voisin étaient connus des services de police.

C'est la troisième attaque dont est victime ce bureau de tabac ces dernières années.

Le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, a réagi à cette nouvelle attaque à main armée en demandant à être reçu par le ministère de l'Intérieur.

"Il nous faut évoquer ces problèmes de sécurité des buralistes et savoir comment améliorer la situation", explique le représentant de la profession, qui constate une recrudescences des attaques chez ses confrères.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.