Christian Prouteau :

Philippe de Dieuleveult n’était pas en mission secrète mais parti faire un "coup" de reporter

En juillet 1985, peu de temps avant sa disparition, Philippe de Dieuleveult rencontre Christian Prouteau, responsable de la cellule anti-terroriste à l’Elysée.

Selon Christian Prouteau, Philippe de Dieuleveult semblait alors "très soucieux", absorbé par un autre projet que cette expédition sur le fleuve Zaïre…

Christian Prouteau

Pour Christian Prouteau, Philippe de Dieuleveult envisageait probablement de tenter "un coup médiatique" en tentant de rencontrer un groupe d’opposant dans la région, contre l’avis de Mobutu…

A l’appui de son propos, il cite un témoin qui aurait assisté à une scène entre Philippe de Dieuleveult et Mobutu, où ce dernier aurait lancé à l’ancien animateur de "La Chasse au trésor" : « Si tu fais ça, je ne réponds plus de rien ! »

__

Christian Prouteau

Christian Prouteau confirme que les services de renseignement zaïrois ont bien été alertés d’une possible action offensive sur le barrage d’Inga.

Il n’exclut pas que les français aient pu transmettre cet avertissement, lourd de conséquence pour l’équipage de Philippe de Dieuleveult…

Christian Prouteau

Philippe de Dieuleveult travaillait-il pour la DGSE, comme officier de réserve ? Certains membres de sa famille, comme son frère Jean, l’affirment.

Pour Christian Prouteau, la réponse est non… même si, selon lui, Philippe de Dieuleveult a pu rendre certains services comme "honorable correspondant".

Prouteau affirme également que Philippe de Dieuleveult s’était procuré auprès du GIGN, avant son expédition, "des petites carabines de survie".

Christian Prouteau

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.