Un enfant sur 10 se serait déjà livré au jeu du foulard ou au jeu de la tomate. C'est en tout cas ce qui ressort d'un sondage réalisé auprès d'un millier d'enfants pour le compte de l'association des parents d'enfants accidentés par strangulation.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.