[scald=220273:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - L'humoriste Christophe Alévêque a été condamné jeudi à payer 5.000 euros de dommages et intérêts à Zinedine Zidane pour injure par la Cour d'appel de Paris.

L'humoriste, qui avait été relaxé en première instance, avait notamment qualifié le footballeur de "panneau publicitaire à trois neurones", dans un entretien au périodique Sport-mag de janvier 2011.

Outre les dommages et intérêts, il devra payer 5.000 euros de frais de justice.

"On est déçu, on pensait sincèrement que le droit à l'humour allait être reconnu comme il l'avait été en première instance", a dit son avocat, Thomas Klotz.

"Il n'y avait absolument pas intention de nuire", a-t-il ajouté.

Carlo Alberto Brusa, avocat du footballeur, s'est dit "ému et heureux".

"C'est une bataille que nous avons gagnée en y mettant toute notre énergie et notre passion", a-t-il dit à Reuters.

"C'est une décision juste et équitable", a-t-il ajouté. "Ces propos étaient humiliants, c'était une atteinte à sa dignité."

Les avocats de Zinedine Zidane, qui avaient demandé 75.000 euros de dommages et intérêts en première instance, avaient dit en appel qu'ils se contenteraient d'un euro symbolique.

Chine Labbé, édité par Jean-Baptiste Vey

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.