Le journaliste de France 2 Gilles Jacquier a été tué alors qu'il se trouvait en reportage à Homs, dans le centre de la Syrie.

Gilles Jacquier
Gilles Jacquier © RF

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme "des obus sont tombés entre les quartiers de Akrama et Al-Nouzha où se trouvait un groupe de journalistes", tuant le journaliste français, six Syriens et faisant plusieurs blessés, parmi lesquels figurerait un confrère belge.

Le groupe de journalistes se trouvait à Homs, foyer de l'insurrection contre le régime de Bachar el-Assad dans le cadre d'un voyage autorisé par le pouvoir syrien qui limite les déplacements des médias étrangers en Syrie.

Le récit du Directeur de l'Information de France Télévision Thierry Thuillier

Gilles Jacquier, grand reporter pour la chaîne française France 2 depuis 1999, est le premier journaliste occidental tué en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime, le 15 mars. Il a en particulier couvert l'Irak, l'Afghanistan, le Kosovo et Israël et a réalisé de nombreux reportages pour Envoyé Spécial.

Lauréat du prix Albert Londres en 2003 avec Bertrand Coq, pour sa couverture de la deuxième Intifada et l'opération Rempart menée par l'armée israélienne en avril 2002, il a également emporté le grand prix Jean-Louis Calderon en 2009, pour un reportage en Afghanistan.

Portrait du reporter, réalisé par Angers7 en 2009

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.