Un militaire de l'opération Sentinelle, en poste au Carrousel du Louvre à Paris, a été agressé à l'arme blanche ce vendredi. Son équipe a riposté et tiré sur le suspect.

Au carrousel du Louvre, un homme a tenté vendredi de blesser avec un couteau un militaire de l'opération sentinelle
Au carrousel du Louvre, un homme a tenté vendredi de blesser avec un couteau un militaire de l'opération sentinelle © AFP / BERTRAND GUAY / AFP

Un militaire de l'opération Sentinelle a été agressé, et blessé à la tête, ce vendredi matin dans l'enceinte du Carrousel du Louvre, à Paris, dans l'escalier principal au niveau de l'Arc de Triomphe. D'après les forces de police, le soldat a d'abord tenté de maîtriser son agresseur à mains nues, avant que ses coéquipiers n'ouvrent le feu pour riposter de cinq balles. L'homme, porteur de deux sacs à dos, a tenté de porter des coups de machette au militaire en criant - selon le préfet de Paris Michel Cadot- '"Allah Akbar".

L'agresseur blessé mais conscient

L'agresseur, conscient mais "actuellement dans un état sérieux" a été blessé au ventre et à la jambe, pris en charge par des agents médicaux. Des agents du déminage ont été appelé pour constater que les sacs ne transportaient pas d'explosifs. Un deuxième homme, au comportement suspect a également été interpellé. Bernard Cazeneuve, premier Ministre et ancien ministre de l'Intérieur au moment des attentats de 2016, a parlé d'une attaque "à caractère terroriste".

Des visiteurs bloqués à l'intérieur du Carrousel du Louvre

La zone du musée a été bloquée avec plusieurs centaines de visiteurs dans ses murs, avant que ces derniers ne soient évacués. Le Carrousel du Louvre devrait être fermé pendant plusieurs heures. La rue de Rivoli, qui longe le musée du Louvre, avait été fermée avant que la circulation ne soit rétablie, et la station du métro parisien "Palais Royal Musée du Louvre" avait également été fermée au public par mesure de sécurité.

Ce que l'on sait de l'agression d'un militaire au Carrousel du Louvre
Ce que l'on sait de l'agression d'un militaire au Carrousel du Louvre © Visactu / Visactu

Une enquête ouverte

La section anti-terroriste du parquet de Paris ouvre une enquête en flagrance du chef de "tentatives d’assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle". Les investigations sont confiées à la section anti-terroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.