Dans le Loiret, le collectif des Gare Val de Loire se dit toujours vent debout contre "le mépris de RFF et des pouvoirs publics". Il poursuit sa grève de présentation des titres de transport et prépare des actions afin d'interpeller les candidats à la présidentielle.Sandrine Oudin a rencontré Frédéric Gauier, 35 ans. il habite une petite commune du Loiret et depuis le 11 décembre dernier il n'a plus de train le matin pour aller travailler. Le premier est à ... 12h28

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.