Une colonne de quelque 200 à 250 véhicules militaires escortés par l'armée nigérienne. De quoi alimenter toutes les spéculations sur un éventuel exil du colonel Kadhafi ou de son fils Saïf Al Islam Luc Lemonnier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.