Une enquête de l'agence des produits de santé, révélée par Libération, met à nouveau en cause le laboratoire. Il aurait triché pour obtenir l'autorisation de mise sur le marché du Protelos.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.