Après la démission du conservateur Christian Wulff soupçonné de corruption, l'Assemblée fédérale élit aujourd'hui un nouveau président, sans doute l'ancien pasteur d'allemagne de l'Est, Joachim Gauck. Face à lui, une candidate polémique, Beate Klarsfeld.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.