témoignage inédit

Pierre Allia :

Mon oncle, "indic" pour la police, a assisté à l’assassinat de Robert Boulin .

Ancien policier à la Préfecture de police de Paris de 1979 à 1989, au grade de sous-brigadier, garde du corps puis gérant d’une société de sécurité en Vendée (SCL Sécurité Côte de Lumière), Pierre Allia sort aujourd’hui du silence.

Cet homme élevé par l’aumônier du régiment du général de Gaulle, Jean Courtois, conseiller national UMP de la 3ème circonscription de Vendée, affirme que son oncle, Fouad Allia, surnommé à l’époque « Michel le libanais », travaillait dans les années 1970 comme indicateur pour les services de police, chargé notamment d’infiltrer le milieu des truands et de la drogue.

Selon Pierre Allia, c’est lors de l’une de ses missions d’infiltration que son oncle aurait été le témoin de la mort de Robert Boulin, dans la nuit du 29 au 30 octobre 1979.

Un an plus tard, en novembre 1980, « Michel le libanais » meurt dans une fusillade, avenue Trudaine, à Paris, avec l’un de ses deux adjoints, Marcel Ben Nacer. , « Une exécution », estime Pierre Allia, qui explique que son oncle « craignait pour sa vie », notamment à cause de ce qu’il savait du dossier Boulin.

Pierre Allia - Boulin
Pierre Allia - Boulin © radio-france
> Regardez son témoignage.

Pierre Allia brosse d’abord le portrait de son oncle, Fouad Allia dit « Michel le libanais », indicateur au service de la police, ayant ses entrées auprès des grands truands, mais aussi du monde du spectacle. [Pierre Allia fait à un moment allusion à l’affaire Christina von Opel : il s’agit de l’héritière du constructeur automobile allemand, condamnée à 10 ans de prison pour trafic de drogue, le 16 novembre 1979.

Pierre Allia

Pierre Allia explique dans quelles conditions son oncle aurait été mêlé à l’affaire Boulin et comment, un an plus tard, alors qu’il se sentait menacé, il a été tué lors d’une fusillade dans un restaurant parisien.

Pierre Allia

> Voir l’article du Parisien libéré du 12 novembre 1980.

La mort de Fouad Allia dit « Michel le libanais » est présentée comme un « règlement de comptes dont les mobiles seront difficiles à établir »

__

Pour preuve que son oncle a bien travaillé « en sous-marin » pour la police, Pierre Allia explique que son oncle était affilié à la Mutuelle de la police, comme il a pu le constater au moment de son décès.

Pierre Allia, ancien policier, garde du corps puis gérant d’une société de sécurité.

Pierre Allia se dit aujourd’hui prêt à témoigner devant la justice.

Pierre Allia a été élevé par un père dominicain, le père Jean Courtois, proche des milieux gaullistes et judiciaires. Ecoutez son témoignage.

Pierre Allia

Pour Lucien Aimé-Blanc, la mort de « Michel le libanais » a« certainement été instrumentalisé soit par un service de police, soit par un service de barbouze . Il gênait beaucoup de monde. » « Cela ne m’étonnerait pas qu’il soit intervenu dans l’affaire Boulin » , conclut l’ancien policier.

Lucien Aimé-Blanc

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.