premier angélus du pape
premier angélus du pape © reuters

Le pape François a prononcé dimanche son premier angélus de la fenêtre des appartements pontificaux sur la place Saint-Pierre, invitant les quelque 150 000 fidèles venus l'écouter à être plus miséricordieux et moins prompts à condamner leur prochain.

"Un petit peu de miséricorde rend le moins froid et plus juste", a-t-il dit à la foule de pèlerins qui scandaient son nom.

Depuis son élection, mercredi, l'ex-cardinal argentin Jorge Bergoglio, premier pape non-Européen depuis près de 1 300 ans, s'est démarqué du style plus distant de son prédécesseur, Benoît XVI.

"Frères et soeurs, bonjour", a-t-il ainsi dit de son style familier dont il est en train de faire la "marque de fabrique" des premiers temps de son pontificat. Et ses derniers mots, avant de se retirer dans ses appartements, ont été:

Passez un bon dimanche et bon déjeuner à vous.

Le Pape dépoussière le protocole par Anaïs Feuga

Un peu plus tôt dans la matinée, il s'était comporté en simple prêtre de paroisse en disant une messe privée devant la petite communauté des habitants du Vatican, une centaine de fidèles rassemblés dans la paroisse Sainte-Anne, située dans l'enceinte du Vatican.

Avant de pénétrer dans cette petite église, le pape s'est arrêté pour saluer des fidèles scandant son nom en italien. Il a discuté et plaisanté avec eux avant de montrer du doigt la montre en plastique noir à son poignet: "Il est presque 10 heures. Il faut que j'aille à l'intérieur pour dire la messe. Ils m'attendent."

Vêtu de violet, la couleur de la période liturgique du carême qui s'achèvera à Pâques le 31 mars, il a prononcé une courte homélie en italien, sans notes, centré sur l'épisode de l'Evangile relatant une intervention de Jésus pour dissuader une foule de lapider une femme adultère.

"Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre", dit Jésus à la foule, selon le récit des Evangiles. Puis il dit à la femme: "Va et désormais ne pèche plus."

"Je pense même que nous sommes parfois pareils à ces gens, qui d'un côté veulent écouter Jésus mais d'un autre côté, parfois, aiment lapider et condamner leur prochain. Le message de Jésus est celui-ci : la miséricorde", a dit le pape.

"Je dis en toute humilité qu'il s'agit là du message le plus puissant du Seigneur : la miséricorde."

A l'issue de cette messe, il s'est placé près de la sortie et a salué les fidèles qui quittaient l'église. Il a adressé une demande à nombre d'entre eux:

Priez pour moi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.