PARIS (Reuters) - L'ancien ministre UMP du Budget Eric Woerth a vendu une parcelle de la forêt domaniale de Compiègne (Oise) à un prix inférieur à celui estimé par des experts, rapporte samedi le site internet Mediapart.

Eric Woerth, qui n'a pas été reconduit dans ses fonctions lors du dernier remaniement ministériel de fin 2010, a été entendu en mai dernier en qualité de témoin assisté dans le cadre d'une procédure conduite par la Cour de justice de la République et ouverte pour "prise illégale d'intérêt".

"Les terrains forestiers et l'hippodrome de Compiègne cédés par Eric Woerth en mars 2010 ont bel et bien été bradés. Le collège de trois experts désigné début 2011 pour expertiser la valeur de ces biens a remis son rapport à la commission d'instruction de la CJR", écrit le site.

"La conclusion de ces experts est formelle: les 57 hectares de terrains, comprenant des forêts, un golf huppé et un hippodrome, le tout à proximité du château de Compiègne, valaient entre 8 et 10 millions d'euros, soit plus du triple du prix auquel le ministre les a cédés à la Société des courses de Compiègne (2,5 millions)."

Selon Mediapart, les experts critiquent également la cession de gré à gré des terrains qui aurait empêché toute mise en concurrence.

Ce rapport confirme les conclusions d'autres documents mettant en cause Eric Woerth dont l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné s'était fait l'écho en août dernier. Personne n'était immédiatement joignable dans l'entourage d'Eric Woerth samedi pour un commentaire.

Matthias Blamont, édité par Yves Clarisse

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.