Depuis 1973, les médecins et chercheurs lyonnais consignaient leurs informations dans l'un des fichiers médicaux les plus vieux de France: REMEDA. Mais le 31 décembre, les subventions devraient ne plus être versées.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.