Le chef de l'Etat veut relancer cette idée : les jeunes délinquants condamnés à une peine de prison seront encadrés par des militaires. Un précédent dispositif avait été stoppé en 2004, par Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Défense.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.